ServerMania présente quatre raisons pour lesquelles Montréal est l’endroit parfait pour le stockage des données

Justin Blanchard, de ServerMania, écrit sur les centres de données au Canada et les installations de ServerMania à Montréal.

Avec ses infrastructures de réseau évoluées, ses centres de données de calibre mondial, son électricité propre à faible coût et ses lois rigoureuses en matière de protection de la vie privée, le Canada est une destination attirante en matière de stockage de données pour les entreprises des États-Unis, de l’Europe et du Canada.

Depuis les dernières années, de plus en plus d’entreprises, tant des entreprises internationales que des petites et moyennes entreprises, choisissent de stocker leurs données au Canada. Dans cet article, nous nous pencherons sur certaines des raisons pour lesquelles les entreprises déplacent leurs données et l’hébergement de leurs serveurs au Canada.

Les adeptes de la technologie aiment bien imaginer les systèmes infonuagiques comme un espace dénué de frontières dans lequel les données sont libres et accessibles de partout dans le monde. À titre d’ingénieurs, de propriétaires d’entreprise et de directeurs, nous savons que ce n’est pas le cas. Le stockage des données, c’est-à-dire l’endroit où les données sont hébergées, est l’un des points les plus importants à considérer au moment de choisir un fournisseur d’hébergement. Une mauvaise décision sera source d’incertitude, de préoccupations par rapport à la sécurité et à la protection de la vie privée, et de coûts plus élevés.

Les lois en matière de protection de la vie privée diffèrent énormément d’un pays à l’autre. Les États-Unis font office de chef de file en matière de technologies et d’entreprises, mais ne possèdent pas les lois stables et axées sur le consommateur en matière de protection de la vie privée qu’ont adoptées de nombreux pays, dont ceux de l’Union européenne et le Canada. Alors que les États-Unis favorisent les intérêts des grandes entreprises et de l’État, l’Europe et le Canada placent la protection de la vie privée des citoyens et des petites et moyennes entreprises au cœur de leurs préoccupations.

Comment le stockage de données au Canada influence-t-il les entreprises et la protection de la vie privée des consommateurs?

Au Canada, la principale loi en matière de protection de la vie privée dans les activités commerciales, la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques, a été motivée par deux raisons principales :

  • Protéger le droit à la vie privée des citoyens canadiens et des entreprises; et
  • Aligner les lois canadiennes en matière de protection des données avec celles de l’Europe.

Qu’est-ce que cela signifie pour les entreprises dont les données sont stockées au Canada?

D’abord, cela signifie que toute entreprise ayant des données stockées dans un centre de données conforme à la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques, comme les installations de ServerMania à Montréal, peut plus facilement se conformer aux normes européennes. Le fournisseur du centre de données est légalement tenu de s’assurer que les installations de stockage des données sont conformes à la Loi et, dans le cas où une entreprise recueille et traite des données conformément aux lois canadiennes en matière de protection de la vie privée, qu’il est en mesure de stocker les données des utilisateurs de l’Union européenne de façon sécuritaire.

La situation aux États-Unis est plus complexe et incertaine quand il est question du stockage des renseignements personnels d’un citoyen de l’Union européenne. En 2015, l’accord « Safe Harbor » (sphère de sécurité) conclu entre l’Union européenne et les États-Unis, qui permettait le stockage des renseignements personnels de citoyens de l’Union européenne aux États-Unis, a été déclaré invalide par la Cour de justice de l’Union européenne. Bien qu’un autre accord ait maintenant été conclu entre les deux entités, c’est-à-dire le « Privacy Shield » (bouclier de confidentialité), il est tout à fait possible que des décisions juridiques au sein de l’Union européenne entraînent davantage d’incertitude.

Les entreprises qui stockent des données dans les installations canadiennes ne font face à aucune incertitude : il n’existe aucune ambiguïté relativement au statut de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques par rapport aux données de l’Union européenne. Les données en provenance de l’Union européenne peuvent être stockées et traitées au Canada sans aucun risque.

Les renseignements personnels stockés au Canada font l’objet de contrôles stricts en matière de protection de la vie privée. L’économie en ligne subit régulièrement les contrecoups d’importantes fuites de données qui ébranlent la confiance envers l’industrie et les entreprises qui recueillent des renseignements personnels. Puisque tous les centres de données canadiens sont soumis à des règles rigoureuses en matière de protection de la vie privée, les entreprises ont l’assurance que les données qu’ils confient à ces installations sont stockées de façon sécuritaire et qu’advenant une décision de transférer ces données vers une autre installation, elles seront ensuite supprimées en toute sécurité.

Tandis que les consommateurs des États-Unis, de l’Union européenne et du Canada se familiarisent avec les risques associés à la divulgation des renseignements personnels à des tierces parties, les lois qui encadrent la protection de la vie privée relativement aux données deviennent très importantes. En plus des risques juridiques associés au stockage de données dans des pays ayant des lois incertaines ou peu strictes en matière de protection de la vie privée, les entreprises dont les activités reposent sur les données des utilisateurs doivent faire tout ce qu’elles peuvent afin de protéger ces données. Le fait d’accepter de se soumettre à des lois rigoureuses en matière de protection de la vie privée témoigne de l’importance qu’accorde une entreprise à la protection de la vie privée de ses utilisateurs.

Finalement, en raison des lois rigoureuses en matière de protection de la vie privée en vigueur au Canada, il est plus facile pour les entreprises de mettre en place des politiques strictes à cet effet. Les fournisseurs d’hébergement des pays moins axés sur la protection de la vie privée ne font preuve d’aucune motivation à faire tout leur possible pour aider les entreprises à se conformer aux politiques internes en matière de protection de la vie privée. Les centres de données canadiens sont plus sécuritaires par défaut, ce qui allège la tâche en matière de sécurité pour les utilisateurs de centres de données individuels.

Il n’y a pas que la protection de la vie privée

Les lois canadiennes en matière de protection de la vie privée constituent l’une des raisons pour lesquelles les entreprises choisissent de stocker leurs données ici. Bien que la protection de la vie privée soit un point important, dans des centres de données et des infrastructures de réseau de calibre mondial, les clients des fournisseurs d’hébergement seraient réticents à transférer leurs données. Heureusement, le Canada, et particulièrement Montréal, ne manque aucunement d’infrastructures pour soutenir les transactions commerciales axées sur les données.

Montréal se trouve sur l’une des routes les plus achalandées d’Internet, reliant l’Europe aux États-Unis. Cela permet une faible latence pour les entreprises qui font affaire partout dans le monde. Il existe également à Montréal une variété de connexions pour transmission de données sans fil sur de courtes ou longues distances, comme la fibre optique. En stockant leurs données à Montréal, les entreprises peuvent choisir parmi certaines des meilleures options de réseau au monde.

En plus d’une excellente connectivité et de la présence de plusieurs fournisseurs de bande passante parmi les plus importants au monde, le faible coût de l’électricité constitue un autre élément qui explique l’attrait de la ville en matière de stockage de données. L’alimentation et le refroidissement des serveurs entraînent des dépenses d’hébergement des infrastructures considérables, qui surpassent souvent le coût des serveurs eux-mêmes au cours de leur cycle de vie.

La situation géographique et le climat de Montréal en font le parfait endroit pour construire un centre de données pour deux raisons : l’hydroélectricité et le refroidissement efficace. Une grande partie des installations de ServerMania à Montréal est alimentée grâce à de l’hydroélectricité à faible coût, ce qui réduit les coûts d’alimentation de nos serveurs spécialisés et des serveurs qui hébergent notre plateforme infonuagique. De plus, les coûts de l’électricité à Montréal sont réglementés et les prix sont toujours plus bas que dans les autres grands centres de technologies au Canada et aux États-Unis.

Les serveurs de notre installation de Montréal bénéficient d’un système de refroidissement novateur qui tire profit de la température de l’air ambiant, réduisant ainsi encore davantage la consommation d’énergie. En optant pour l’hébergement de leurs serveurs et de leurs données au Canada, les clients de ServerMania profitent de coûts d’hébergement réduits et contribuent à diminuer l’utilisation de combustible fossile dommageable. Au Canada, les services sont plus abordables et plus écologiques.

L’électricité à faible coût, les infrastructures de qualité et les lois rigoureuses en matière de protection de la vie privée ont permis au secteur des centres de données de connaître une croissance fulgurante, alimentant ainsi l’économie de la technologie et créant d’excellents emplois pour les ingénieurs, les administrateurs de systèmes et les développeurs.

En résumé, le Canada est l’endroit parfait pour l’hébergement des serveurs et des données, ce qui explique pourquoi tant d’entreprises de toutes les tailles transfèrent leurs données vers des installations canadiennes.

Voyez le document technique de ServerMania – 4 raisons pour lesquelles vous devriez envisager l’hébergement au Canada pour en savoir plus sur l’hébergement de données au Canada et l’aspect pratique de la migration des données vers un centre de données canadien.